Choisissez parmi
nos 6 fiches conseils

Choisir la bonne voie après le BTS Banque

Formation de deux ans suivie en formation initiale ou en alternance, le BTS banque permet d’acquérir des connaissances en droit bancaire, en produits bancaires, en techniques de vente ou relation client. Fort de cette nouvelle expertise dans le fonctionnement d’une agence, il est possible de rechercher un poste ou de suivre une licence professionnelle, puis un master qui ouvrent un accès plus rapide à des fonctions à responsabilité. Ce BTS obtenu, il est également possible de choisir un IUP ou une école de commerce pour acquérir un diplôme bancaire.

 

> Le petit plus

Les BTS MUC et NRC traitent respectivement de marketing et de techniques de vente. Même s’ils ouvrent aussi les portes de carrières bancaires, certains établissements ne prennent pas d’alternants dans ces formations.

Se projeter dans un plan de carrière

Employeur de référence avec près de 370 000 collaborateurs, la banque encourage toutes les évolutions. De plus, les mutations technologiques et des modes de relations toujours plus connectés favorisent le renforcement et l’émergence de nouveaux métiers en relation avec le digital. Parmi les fonctions d’avenir, se distinguent également les métiers du contrôle : contrôleur de gestion, auditeur, inspecteur, mais aussi les métiers du conseil avec en particulier la gestion de patrimoine et le conseil aux entreprises.

 

> Le petit plus

Le domaine bancaire est réputé pour son implication dans l’évolution de ses collaborateurs. Plus de deux salariés sur trois bénéficient d’au moins une formation par an.

Acquérir les compétences les plus recherchées

La banque vit une grande transformation de son modèle opérationnel. Dans ce cadre, elle cherche de nouvelles et multiples compétences, parfois au sein d’une même fonction. Les métiers du numérique sont bien entendu en première ligne avec la maîtrise du Big Data, du Cloud et du Web en général. Les clients toujours plus connectés exigent une solide connaissance des outils digitaux.

Cette posture « multicanale » se retrouve également dans une approche décloisonnée des fonctions. Aujourd’hui il faut savoir conjuguer expertise métier et compétences projet.

 

> Le petit plus

Avec 34% des recrutements à des postes de cadre, la banque compte plus de 17 métiers d’encadrement. Parmi ces nouveaux collaborateurs, 46% occupent une fonction commerciale ou marketing.